Thèmes

cadeau poème roman animal moi jardin moi

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A ma fille Marie Hélène (4)
· A mon fils Stéphane (2)
· Aimer, amour (25)
· Blanc et noir (54)
· De Tout et de Rien (50)
· Dénuder son corps (28)
· Dialogues (8)
· Divers (51)
· Elles, Elles et Lui. Lui (35)
· Film, Photos, divers général (13)
· Ginette (27)
· Humour (6)
· La beauté en noir et blanc (30)
· Lettres (17)
· Musique (2)
· Noël et Jour de l'An (8)
· Pays, Peintures, Evènements (21)
· Pensée (25)
· Photos de voyages (15)
· Plaisir des yeux (24)
· Poésie (22)
· Poésie Coquine (24)
· Poésie d'amitié (33)
· Poésie d'amour (47)
· Poésie d'Arianne (4)
· Poésie d'auteurs inconnus (44)
· Poésie de Céline Delphin (7)
· Poésie de: Hélène P (helenp.unblog.fr) (4)
· Poésie Loufoque (14)
· Poésie triste (52)
· Pour L... (30)
· Réflexions (17)
· Rouge et noir (43)
· Sensualité et erotisme (94)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Mont de Vénus
· PLAISIRS SUR TON PUBIS
· Fesses de femmes
· BAISE MOI
· Clitoris

· Vulve
· Femme offerte
· PROVOQUE MOI
· Caresse moi
· Ce soir, baise moi mon amour
· EN MANQUE DE TOI
· Tatoo chinois
· Caresses de femmes
· Deux femmes un homme
· DIALOGUE AMOUREUX

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· ABCDE
· amants
· angeoudemon66
· babethhistoires
· chatalarose
· Corine
· crystal46
· delphineluce
· derniersjours
· fascination58

Voir plus


Statistiques

Date de création : 08.12.2008
Dernière mise à jour : 15.04.2014
946articles


Laisse-moi t'embrasser

Publié le 05/03/2012 à 00:30 par bertinolepascalois Tags : roman animal moi jardin
Laisse-moi t'embrasser

 

Laisse-moi goûter à la saveur de tes lèvres

Laisse-moi caresser ton corps assoiffé de caresse

Emporte-moi dans le secret de tes rêves

À ton jardin d’éden aux mille tendresses.

 

*

 

Laisse-moi découvrir le fruit de ton paradis

Laisse-moi découvre ce volcan endormi

Là où sommeillent tant de doux plaisirs

Afin de me noyer dans ces laves de désir.

 

*

 

Laisse-moi  m’imprégner de ton parfum enivrant

Laisse-moi  m’abreuver dans cet élixir exaltant

Caché là dans tes dessous pudiques en flamme

Là où ma langue et ma bouche vorace réclame.

*

Laisse-moi ressortir en moi l’instinct animal

Laisse-moi te faire sentir le charme de ma virilité

Pour qu’en toi tu ressentes mon désir de mâle

Bien ancré dans les profondeurs de ton intimité.

Bertino le Pascalois



Commentaires (3)

corine le 05/03/2012
coucou Bertin
tu n'aurais pas écris ce que te fait éprouver ton amie dans les derniers poèmes!!!, que je pourrais croire que tu parles de quelqu'un d'autre !!
là je pense que précédemment tu l'as dégusté comme on déguste un crabe ! on le suce jusqu'aux pattes !!
tu es gourmand Bertin tu fais semblant que tu dois encore tout découvrir chez elle !!
gros bisous XXX
Corine
http://corine.eklablog.com.centerblog.net


chalayo le 09/03/2012
Bonjour Berti,
Tu fais encore de très beaux poèmes, j'aime beaucoup celui-ci, j'espère que tu vas bien et qu'il ne fait pas trop froid dans ton beau pays que j'adoreeeeee
Je te souhaite une belle journée et je partage mon soleil avec toi
Bisoudouxxxxxx
http://chalayo.centerblog.net


blueswolf le 23/03/2012
tu ecris de tres beaux textes a la fois sensuels,erotiques et tendres ..j adore
http://blueswolf.centerblog.net


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
Deux blogs pour me lire
Bonjour fidèle lecteur. Vous pouvez désormais me lire et écrire vos commentaires sur les adresses suivantes: bertinolepascalois.centerblog.net(placé  par CenterBlog sous
Sur ton Île
  Je suis là sur cette plage de sable blanc Contemplant les jonques et bateaux Qui tanguent au rythme d’un berceau Sur toile de montagne aux verdâtres flancs   De toi sir
Apprends-moi
  Apprends moi maintenant à chanter la vie Ce bonheur qui nous donne l'envie De recommencer, de me mettre en partance De gommer les tristes heures de mon existence A
Ta beautée
  Peu de mot, j'en ai pour décrire ta beauté… J’erre dans le monde de verve, pour te chanter… Mais toujours et encore les mots me sont trop peu Comme les matins roses qu'
Tes yeux d'émeraude
  Tes yeux d’émeraude tendre dans leur vierge splendeur ont noyé mon regard au fond de leur langueur Le ciel qui en émane papillotant d'amour abîme en mes prunelles leur
forum